Kutná Hora

La troisième partie de la saga, « 1523-1526 », nous permet de découvrir l’Europe Centrale et notamment le Royaume de Bohême. A l’époque de l’histoire, il est associé au Royaume de Hongrie. Nous visitons Kutná Hora, une ville à 60 km au sud-est de Prague, dont le nom veut dire « La montagne où l’on creuse ». Dans l’univers de la saga, il s’agit d’une enclave elfique au milieu du Royaume humain. Les elfes y extraient du minerai d’argent et en cèdent une partie au Royaume de Bohême qui y trouve une source pour frapper sa monnaie. A l’occasion, les elfes peuvent ajouter à l’argent quelques propriétés magiques (le médaillon en argent elfique que Louise de Savoie offre à François Ier dans le premier tome provient de Kutná Hora).

Dans le monde « dit réel », Kutná Hora a effectivement été un centre important d’extraction du minerai d’argent. A son apogée au cours du XIVème siècle, 30% de tout l’argent en Europe est extrait de ces mines et assure la prospérité du Royaume de Bohême. En 1300, le Roi de Bohême Venceslas II crée une nouvelle monnaie en argent le Pražský groš (ou Gros de Prague) qui devient la monnaie de référence en Europe Centrale.

Gros de Prague en argent de Kutna Hora avec au centre la couronne de Bohême et sur le pourtour : WENCESLAS SECUNDUS DEI GRATIA REX BOEMIE (Venceslas II, par la grâce de Dieu roi de Bohême).

La richesse du Roi de Bohême lui vaut de devenir un Prince-Électeur qui participe à l’élection de l’Empereur du Saint Empire Romain Germanique et c’est d’ailleurs le seul Prince-Électeur non germanique (il est slave).

Au cours des guerres hussites dans les années 1420, la ville reste catholique et près de 2000 prisonniers hussites sont condamnés à travailler dans les mines. Mais le Général hussite Jan Žižka conquiert la ville en 1422, la brûle et la pille. L’extraction est interrompue et reprend après la fin du conflit en 1448, mais le rendement des mines est ensuite rapidement sur le déclin car l’essentiel a déjà été extrait.

Les mines d’argent se visitent toujours de nos jours avec une reconstitution des outillages utilisés.

Kutná Hora est aussi célèbre pour sa cathédrale dédiée à Sainte-Barbe, la patronne des mineurs. Elle a été construite par Peter Parler à partir de 1388. Cet architecte a aussi construit le Pont Charles à Prague. La toiture de la cathédrale recourbée sur ses clochers est assez unique.

Enfin mentionnons la présence de la chapelle de Sedlec tout près de Kutná Hora. Ses décorations sont réalisées à partir des os exhumés des cimetières ou fosses communes aux alentours, appartenant autant à des morts de l’épidémie de peste des années 1350 que des morts des batailles hussites des années 1420.

Il n’est pas de doute qu’un tel lieu inspirera de belles scènes dans les futurs tomes de la saga !